Upstream University
[ Anglais | Français ]

FSF France - Rapport d'activité n°2

Le chapitre français de la FSF Europe existe depuis le 12 avril 2001, et a déjà publié un rapport d'activité couvrant avril et mai 2001. Ce rapport-ci couvre juin, juillet et août 2001. Si certains sujets vous semblent obscurs, vous pouvez vous reporter au rapport précédent pour mieux les comprendre. Nous nous efforçons de garder les mêmes titres pour faciliter les références croisées.

Pendant ces trois mois, nous avons établi de nombreux contacts, informels ou sur des actions effectives, avec des personnes ou des organisations oeuvrant pour le Logiciel Libre dans le Monde. Tous ont pu être noués grâce à l'APRIL (nationale), la FSF (internationale) ou la FSF Europe (européenne). Notre action peut maintenant s'étendre au Portugal, à l'Espagne, l'Italie, le Royaume-Uni, le Luxembourg, la Suède, l'Allemagne, les Pays-Bas, la Suisse, le Danemark, l'Afrique du Sud, le Japon, la Chine, la Hongrie, la République Tchèque, l'Inde, la Corée, le Mexique, les États-Unis d'Amérique, et le Canada.

Nous avons participé à plusieurs événements, le plus important étant les RMLL, et avons produit et soutenu des efforts de promotion, coordonnés avec d'autres organisations. Les actions engagées précédemment (Savannah, Savannah en Europe, défense des libertés, traduction de la GPL, information GNU, Technopole Logiciel Libre) ont progressé significativement. De nouvelles actions ont démarré (brevets, éducation, science et recherche, vote électronique, revue de presse, GNU et Debian), la plupart assumées principalement par des organisations associées.

Notre implication dans le projet GNU s'est approfondie par les contributions aux standards Web, l'utilisation de notre machine comme DNS secondaire pour le domaine gnu.org, l'évaluation de paquets candidats à GNU, et notre contribution importante à la maintenance et l'évolution de Savannah. Nous avons également profité de l'infrastructure du projet GNU, puisque notre domaine, nos listes de diffusion, notre référentiel CVS, etc, sont hébergés par d'autres machines GNU.

Nos actions politiques et légales ont également progressé, puisque nous avons eu l'opportunité de souligner l'importance de la protection légale du Logiciel Libre, à la faveur de rencontres occasionnelles avec des membres du gouvernement. Pour être complètement honnête, nous ne pouvons cependant pas revendiquer des résultats remarquables sur ce sujet.

Enfin, nous avons maintenant l'assurance que l'activité de la FSF France est soutenue par une équipe renforcée de volontaires, donnant de leur temps pour des événements ou des tâches occasionnelles, avec un bel enthousiasme. Une dizaine de volontaires se sont déclarés motivés pour se battre avec nous pour le Logiciel Libre durant les trois derniers mois. Cela peut sembler très peu, mais cependant nous avons fourni une importante quantité de travail. Aujourd'hui toute bonne volonté compte, et votre action peut réellement faire la différence, pour peu que vous soyez disposés à réserver un peu de temps pour boire une bière, ou vous détendre entre deux sessions. Nous visons à une action durable, et cela nécessite un peu de détente de temps en temps.

A propos de coopération

L'esprit de collaboration décrit dans le précédent rapport est certainement notre plus grande réussite. Notre devise pourrait être que nous n'entreprenons pas d'actions seuls. Il est préférable de ne rien faire si nous ne parvenons pas à coopérer avec les personnes et les organisations du mouvement Logiciel Libre déjà impliquées dans l'action.

Bien que cet esprit de coopération paraisse évident en théorie, il demande une grande discipline. Le syndrome de la duplication des efforts ne s'applique pas qu'au logiciel. La plupart des organisations souffrent d'une tendance naturelle à entreprendre de nouveaux projets avant de rechercher les efforts similaires existants, avant même d'engager le dialogue avec les gens impliqués : avant de chercher à coopérer avant tout.

La bande passante du cerveau humain est significativement plus grande que celle du courrier électronique. Si toute la discussion nécessaire au démarrage d'un nouveau projet se déroule dans l'esprit d'une seule personne, le projet pourra débuter rapidement, la première version sera disponible rapidement et fournira des résultats en quelques jours. Si vous étendez la discussion à d'autres personnes et organisations, cela démarrera beaucoup plus lentement. Ce n'est que plus tard que le projet pourra s'accélérer et se renforcer. Oui, l'union fait la force, mais cela démarre lentement, et cela ne convient pas aux impatients.

Un assez bon exemple est notre implication dans l'infrastructure du projet GNU. Depuis le début, nous avons dans l'idée que toute notre infrastructure technique doit s'intégrer et contribuer à celle du projet GNU. Les avantages en sont assez évidents : pourquoi faire tourner et administrer Mailman, exim, des serveurs FTP, Web et CVS, alors qu'ils tournent déjà et sont maintenus par le projet GNU ? Les inconvénients sont évidents eux aussi : comprendre l'infrastrucutre du projet GNU, y contribuer afin qu'il réponde à nos besoins introduit un délai de démarrage significatif.

La machine que nous avons installé en France est maintenant entièrement intégrée au projet GNU, dans la mesure où elle est contrôlée et administrée par le projet GNU. C'est un gain pour nous. Elle héberge également le DNS secondaire pour les domaines gnu.org. C'est un gain pour le projet GNU. Les listes de diffusion et le site Web de la FSF Europe sont hébergés par des machines GNU à Boston. C'est un gain pour nous. Les personnes impliquées dans l'administration système des machines en France connaissent la structure du projet GNU et peuvent contribuer à la maintenance des autres machines. C'est un gain pour le projet GNU.

Cela peut sembler un exemple sans grande conséquence, mais cela reflète à nos yeux l'essence de la coopération. C'est plus lent, mais cela nous rend plus forts. Cet exemple est également choisi à dessein, car nous croyons que l'hétérogénéité technique est souvent le premier obstacle à la coopération sur des sujets non techniques. Supposons, par exemple, que deux associations de soutien au Logiciel Libre veuillent partager leurs calendriers pour coordonner leurs actions politiques. Si elles utilisent des outils techniques essentiellement différents, elles auront le plus grand mal à le faire. Nous ne disons pas que c'est un problème insurmontable, ni que tout le monde devrait utiliser les mêmes outils. Nous prenons simplement acte que la coopération sur une infrastructure technique est une situation profitable à tous, qui peut également faciliter la coopération sur des aspects non techniques. Étant donné que nos ressources sont toujours rares, il n'y a aucune raison pour rejeter ces bénéfices.

Projets

Traduction de la GNU GPL en français (rapport précédent).
Des interviews de Mélanie Clément-Fontaine (19 mai 2001), et Benjamin Drieu (17 mai 2001) sur la traduction de la GNU GPL en français ont été faites pour informer le public sur l'avancement du projet.

Till Jaeger et Axel Metzger, deux juristes allemands en contact avec la FSF Europe, suivent également ce projet. Ils travaillent à lancer un projet équivalent en allemand.

Pendant les Rencontres Mondiales du Logiciel à Bordeaux, Eben Moglen est venu exprimer sa vision du futur de la GPL. Un atelier rassemblant Mélanie Clément Fontaine, Eben Moglen, Bradley M. Kuhn, Anne Østergaard et une vingtaine d'autres personnes intéressées par le sujet a permis de clarifier certains points très importants. Eben Moglen a souligné qu'il était important que toute traduction respecte les contraintes suivantes :
  • elle ne doit pas pouvoir être utilisée comme licence ayant force légale, mais rester purement informative. La version anglaise doit rester la seule à avoir force légale.
  • elle ne doit pas être liée aux lois sur les contrats (NdT : qui peuvent excessivement varier selon les pays, et laisser de trop grandes possibilités d'interprétation aux juges)

Volontaires : Mélanie Clément-Fontaine, Benjamin Drieu, Frédéric Couchet, Olivier Berger, Sébastien Blondeel, Loïc Dachary, Till Jaeger, Axel Metzger.

Brevets
APRIL (organisation associée à la FSF) a lancé un appel à l'action pour encourager les gens à se manifester contre les brevets. Elle propose des actions spécifiques et fournit tout le matériel nécessaire à une réaction rapide contre le rapport remis au gouvernement français, rapport favorable aux brevets logiciels.

En juin dernier, Richard M. Stallman étais à Paris et a proposé une idée de programme contre les brevets logiciels .

Sur le sujet des brevets, nous nous rangeons derrière les actions de l'APRIL et l'AFUL, qui sont en pointe sur le sujet.

Volontaires : Frédéric Couchet, Jérôme Dominguez.

Les quatre libertés (rapport précédent)
Un nombre croissant de personnes participent.

Volontaires : Raphaël Rousseau, Loïc Dachary.

Éducation
Hilaire Fernandes et d'autres volontaires ont rejoint le projet GNU pour créer la section Éducation. Ils ont établi le contact avec des volontaires canadiens et chinois impliqués dans l'écriture de Logiciels Libres à buts éducatifs.

Hilaire a publié un essai sur Logiciel Libre et Éducation. Sa copie et sa diffusion sont permises et encouragées. Il contient aussi un historique détaillé du mouvement Logiciel Libre (Free Software movement).

Sur le sujet de l'Éducation, nous nous rangeons derrière OFSET. De nombreuses personnes sont impliquées et leurs actions font l'objet d'un rapport d'activité indépendant.

Volontaires : liste savannah

Science et Recherche
Joris Van der Hoven a créé un groupe de travail APRIL sur le Logiciel Libre en science. Il est lui-même chercheur dans une université française et soutient que tout logiciel produit dans le cadre de recherches financées par le gouvernement devrait être diffusé sous statut de Logiciel Libre. L'esprit même de la recherche s'accomode mal des licences imposées par les licences propriétaires. De plus, les citoyens sont légitimement mécontents quand ils doivent financer la recherche, et acheter le produit une fois qu'il est diffusé.

Une liste a été créée (fsfe-france-sci@gnu.org) pour discuter de ce sujet.

Volontaires : Joris Van der Hoven, Gilles Veillon, Jeremy Nestel, Jérôme Pansanel

Community Positioning System (Coposys).
Olivier Berger a proposé un projet pour visualiser les amis du Logiciel Libre tout autour du monde. Cyril Bouthors a implémenté et installé une première version, et des centaines de personnes se sont enregistrées, du monde entier.

Volontaires : Cyril Bouthors, Olivier Berger.

Vote électronique
Une page d'information sur les problèmes soulevés par le vote électronique a été produite pour souligner l'importance des Logiciels Libres dans ce domaine. Nous n'avons pas l'ambition de passer du temps pour essayer de résoudre cet énorme problème à présent. Nous nous contentons de rester en contact avec les français intéressés par le sujet et de présenter les informations dont nous disposons.

Volontaires : Olivier Berger, Loïc Dachary.

Revue de Presse
Nicole Ciry et Gilles Veillon ont lancé le projet de collecter les articles français sur le Logiciel Libre. Ils ont fourni une méthodologie, expliquée dans une page Web, et rassemblé des copies des premiers articles. Ces articles sont envoyés tous les mois à la FSF à Boston et le premier envoi a été fait début juillet.

Volontaires : Nicole Ciry, Gilles Veillon.

Relais d'information sur le projet GNU (précédemment GNU help desk) (rapport précédent)
Dans le précédent rapport, ce projet était nommé GNU help desk, ce qui est assez imprécis. La proximité de Français impliqués dans le projet GNU facilite l'implication d'autres Français, d'une manière ou d'une autre. Certains développeurs nous rejoignent pour des points d'intérêt variés, liés au projet GNU :

  • Un logiciel qu'ils ont écrit est évalué pour l'inclusion dans le projet GNU. Ces requêtes sont gérées par la liste de diffusion the fsfe-eval@gnu.org.
  • Ils ont écrit un logiciel et se demandent ce que veut dire être intégré au projet GNU.
  • Ils aimeraient aider à l'administration système du projet GNU.
  • Ils ont une idée pour améliorer l'infrastructure du projet GNU.

Nous avons de nombreux contacts pertinents sur ces points. Voici les deux principaux.

Loïc Dachary a participé à l'évaluation d'un projet qu'il voulait voir intégré au projet GNU (phpGroupWare). Cela a été l'occasion pour lui d'acquérir une expérience pratique du processus dans le but de mieux répondre aux questions possibles.

Une discussion concernant les règles du processus d'évaluation et d'autres problèmes liés à GNU a été lancée par Denis Barbier. Son point de vue critique et ses comparaisons avec le processus Debian sont parfaitement valables, particulièrement parce qu'il n'est pas membre du projet GNU. Pour être honnête, aucune modification visible du projet GNU n'a résulté de cette discussion. Principalement parce que Loïc Dachary a remis tout ceci à plus tard par simple manque de temps.

Volontaires : Loïc Dachary.

GNU et Debian
Des Français impliqués dans les projets GNU, Debian et FreeBSD se sont rencontrés autour d'une bière pour partager leurs expériences. Cela a permis de se connaître et de découvrir des terrains de coopération possibles. Aucun compte-rendu de cette rencontre n'était disponible, malheureusement.

Nous avons eu une autre opportunité de nous rencontrer et discuter aux RMLL car la Debian conference 1 y prenait place.

Comme conséquences directes de ces discussions, quelques avancées concrètes ont eu lieu. Ce n'est peut-être pas tout, mais voici ce dont nous sommes au courant. Bien sûr, nous avons énormément discuté des questions philosophiques qui séparent encore les organisations GNU et Debian. Le projet GNU souhaiterait voir disparaître du Contrat social Debian le support explicite des logiciels non libres, et souhaiterait l'identification claire des paquets logiciels de la partie principale (main) de la distribution Debian qui ne peuvent être qualifiés de Logiciels Libres selon GNU. La résolution de ces problèmes est un travail en cours des deux côtés. La communauté Debian a aussi des demandes envers le projet GNU et Denis Barbier s'est fait le porte-parole de certaines.

Volontaires : Raphaël Rousseau, Loïc Dachary, Olivier Berger.

Technopole Logiciel Libre (rapport précédent)
Frédéric Couchet maintient de bonnes relations avec la Technopole Logiciel Libre. Un résultat de cette coopération a été l'interview de Philippe Carpentier par le journal électronique Internet actu. La Technopole Logiciel Libre a aussi été invitée aux RMLL, où Philippe Carpentier a expliqué le but et la philosophie du projet durant sa conférence.

Philippe Carpentier a proposé de lancer un concours européen de Logiciels Libres, et travaille sur cette idée avec Frédéric Couchet.

Volontaires : Frédéric Couchet, Loïc Dachary, Philippe Carpentier, Pierre Jarret

Savannah et l'Europe: CoopX (rapport précédent)
Les contacts que nous avons pris avec des plate-formes d'hébergement similaires à Savannah en France ont abouti à la création d'un groupe de travail nommé CoopX.

Le but de ce groupe de travail est de définir un format d'échange entre les plates-formes d'hébergement. SourceForge et phpGroupWare se sont joints au groupe peu après sa création. CoopX a aussi eu le plaisir d'accueillir TuxFamily, un système d'hébergement coopératif géré par des volontaires français.

Bien que nous soyons membre fondateur de CoopX, le projet lui-même n'est ni hébergé ni contrôlé par nous. C'est un effort strictement coopératif et tout groupe désirant participer est le bienvenu. Même des groupes travaillant sur des logiciels non libres, à la condition que le format soit décidé de façon coopérative et diffusé sous une licence ayant les mêmes qualités que la GNU FDL.

Volontaires : Loïc Dachary, Christian Bac, Samuel Tardieu, Dan Kuykendall, Tim Perdue et beaucoup d'autres.

Liens avec des organisations sur le Logiciel Libre

Au sein du réseau des organisations promouvant le Logiciel Libre, nous nous sommes efforcés de nouer des contacts dans le but de mener des actions vraiment coordonnées. La situation idéale serait que toute organisation géographiquement centrée soit capable de nouer rapidement le contact avec toute autre association dans le monde, pour toute action relative à l'éducation, au développement logiciel, ou à des questions politiques. La liste suivante est une carte du réseau impliquant au moins une personne de la FSF France ou d'APRIL.

Pour l'instant, nous ne pouvons revendiquer d'action coordonnée à l'échelle mondiale, mais nous espérons sincèrement que cela va avoir lieu, au sujet des brevets par exemple. Un volontaire pour en prendre la tête ?-)

La FSF France est étroitement liée à l'APRIL, et nous nous sommes rencontrés quatre fois ces trois derniers mois. Deux comptes-rendus sont disponibles.

Une organisation de soutien au Logiciel Libre (AGIL) est en cours de création au Portugal. Une longue discussion a été engagée avec l'APRIL pour partager son expérience. Un dialogue similaire est en cours avec Masayuki Ida pour la création d'une organisation de soutien au Logiciel Libre au Japon. Masayuki Ida viendra en France en Octobre et souhaite rencontrer les activistes de l'APRIL à ce sujet.

Matthias Saou, le précédent président de l'association française ALDIL (Lyon) est parti en Espagne récemment et a accepté de jouer le rôle de relais vers Jose Marchesi et GNU Spain.

Projet GNU (rapport précédent)

Usenix award
Durant la conférence Usenix 2001 à Boston, Robert Chassel a reçu un award au nom de tous les contributeurs au projet GNU. Nous sommes fiers de diffuser cet award à toutes les personnes qui ont contribué récemment au projet GNU à travers la FSF France, en installant la première machine extérieure aux USA du projet (fr.fsf.org), ou en contribuant à l'amélioration matérielle de Savannah (savannah.gnu.org).

Sysadmin fr.fsf.org
Rodolphe Quiedeville, Cedric Valignat et Jean-Louis Bergamot effectuent également des opérations d'administration système occasionnelles sur la machine GNU en France et ont été très efficaces pour gérer une alerte de sécurité mineure. Cédric s'occupe maintenant de la connexion Internet de la machine et est en contact avec Joel N. Weber II à ce sujet.

Volontaires : Rodolphe Quiedeville, Cedric Valignat, Jean-Louis Bergamot, Loïc Dachary, Joel N. Weber II, Frédéric Couchet.

Savannah (rapport précédent)
L' installation du nouveau matériel a permis à Savannah de grandir. Elle sert maintenant plus de 200 projets et environ 1500 membres l'ont rejointe.

L'événement le plus important est que Savannah est maintenant ouverte à des projets Logiciel Libre qui n'ont pas (encore ;-) rejoint le projet GNU. Cela permet aux logiciels candidats à l'intégration GNU de croître et se développer pendant le processus d'évaluation. Pour l'instant, 87 projets de ce type sont hébergés par Savannah.

Maintenant que phpGroupWare a été adoubé GNU, la perspective migrer Savannah sous phpGroupWare est susceptible de devenir réalité. Pour l'instant, il n'y a aucun plan concret dans cette direction, mais c'est discuté activement.

Volontaires : Loïc Dachary, Jaime Villate, Guillaume Morin, Joel N. Weber II, Mark H. Weaver.

GNU Search
L'équipe GNU search vient d'être créée pour maintenir et améliorer les fonctions de recherche sur le projet GNU. Cyril Bouthors, Igor Genibel et Helios de Creisquer ont lancé ce projet. Ils ont commencé comme administrateurs système volontaires sur la machine GNU en France (fr.fsf.org). En menant des opérations simples dans ce contexte, ils se sont familiarisés avec le projet GNU et ont proposé de s'impliquer plus profondément dans l'infrastructure.

Volontaires : Loïc Dachary, Cyril Bouthors, Igor Genibel, Helios de Creisquer.

GNU DNS
Joel N. Weber II a surveillé la machine fr.fsf.org pendant quelques semaines, et a pensé qu'elle pouvait constituer un serveur de nom secondaire raisonnable pour le domaine gnu.org. Il l'a installé il y a environ un mois et ça fonctionne bien. En cas de disparition du continent Nord-américain, le domaine serait encore résolu :-}

Volontaires : Joel N. Weber II, Loïc Dachary, Cyril Bouthors.

Événements et promotion

Nous voudrions remercier les efforts permanents de promotion menés par les gens de la liste de diffusion FSF France. Chacun d'entre eux aurait mérité une entrée dans ce rapport, seule ma paresse les en a privés. Il nous manque quelques éléments d'information tels que des interviews (Europe II Bordeaux par exemple) que nous n'avons pas eu l'occasion d'entendre lors de leur diffusion. Si vous en entendez parler, s'il vous plaît, envoyez-nous une note.

FUD Microsoft (rapport précédent)
Nous avons relayé les communiqués de presse. La conférence de RMS a été traduite et diffusée. Nous n'avons rien organisé de spécial au niveau national.

Unisys étudie le Logiciel Libre (rapport précédent)
Unisys a poliment rejeté notre aide pour écrire le rapport, bien qu'il nous ait demandé de leur fournir des données. Ce n'est pas ce que nous voulions.

Richard M. Stallman nous a suggéré que le meilleur moyen d'action était de publier un article expliquant pourquoi l'étude conduite par Unisys pourrait être biaisée. Personne ne l'a pris en charge et le rapport d'Unisys est probablement terminé maintenant. Nous avons échoué sur ce problème de défense et promotion.

BBC World
BBC World voulait une interview d'un défenseur du Logiciel Libre pour une émission télé à Londres. Nous avons proposé que Phil Hands parle en notre nom. Des délais très courts ne nous ont pas permis de coopérer suffisamment, et il s'est avéré que ce que le journaliste voulait réellement, c'était une confrontation entre le monde propriétaire et le monde du Logiciel Libre. Actuellement, il n'est pas possible de savoir ce que donnera le résultat. Si jamais vous voyez l'émission, faites le nous savoir.

Volontaires : Phil Hands, Richard M. Stallman, Frédéric Couchet, Loïc Dachary.

Le Journal du Net (rapport précédent)
Ce journal en ligne français bien connu a changé le nom de sa catégorie intitulée Open Source en Logiciel Libre. Nous ne sommes pas entièrement satisfaits de la précision des articles, mais ils montrent une bonne volonté que nous jugeons remarquable.

FAQ constructeurs de matériel
Marc-Aurèle Darche et Philippe Coulonges ont écrit une FAQ pour informer les constructeurs de matériel sur les avantages des pilotes Logiciels Libres. C'est le premier travail qui implique une coopération entre l'APRIL, l'AFUL et la FSF France. C'est grâce à Marc-Aurèle Darche que cet effort commun est devenu réalité. Bien que la FSF France ne soutienne pas le document, car il promeut partiellement le mouvement Open Source, notre travail dessus nous a permis de contribuer aux idées liées au Logiciel Libre.

Nous conserverons le répertoire brouillon (draft) du document, même après la première diffusion de la FAQ pour montrer son évolution. À mes yeux, cela constitue un parfait exemple de la différence fondamentale entre les mouvements Open Source et Logiciel Libre (Free Software). Certains prétendent que le Logiciel Libre et l'Open Source sont deux expressions recouvrant la même réalité ? Comparez la première version du document, plutôt dans le style Open Source, et la deuxième version proposée, plus dans le style Logiciel Libre. Vous constaterez une différence notable dans l'esprit, et peu de différences dans l'expression.

Volontaires : Marc-Aurèle Darche, Philippe Coulonges.

DCSSI et GNU PG
Le gouvernement français définit une liste de logiciels autorisés à fournir des possibilités d'encryptage. Durant les RMLL, Werner Koch a demandé des volontaires pour inscrire GnuPG. Certaines personnes se sont montrées intéressées, mais la procédure n'a pas encore commencé.

CEENET
Sébastien Blondeel participe à CEENET en Hongrie (20 août). Il y apportera du matériel de promotion APRIL et FSF Europe et répandra notre message. Il rencontrera Shooby Ban qui est potentiellement intéressé pour lancer une organisation dédiée au Logiciel Libre. Les participants à CEENET ne portent pas d'intérêt spécifique au Logiciel Libre, ce qui rend sa mission d'autant plus intéressante.

Volontaire : Sébastien Blondeel.

Unesco
Nous avons engagé une discussion avec l'Unesco au sujet de leur portail Logiciel Libre, car nous pensons que son contenu pose problème sur beaucoup d'aspects. Nos correspondants sont réceptifs, et nous leur avons envoyé une proposition pour remplacer leur page de licence.

Volontaire : Loïc Dachary.

SourceForge et VA Linux
Nous aidons VA Linux à produire un formulaire de déclaration de copyright pour les auteurs utilisant SourceForge. L'expérience de la FSF sur le sujet est précieuse.

Volontaire : Loïc Dachary.

Propriété intellectuelle , Copyright, Brevets, logiciels libres
Un numéro spécial du magazine français MULTITUDE a été publié sur le copyright, les brevets, et le Logiciel Libre. Il contient des articles de Richard M. Stallman, Eben Moglen, et bien d'autres défenseurs du Logiciel Libre. Frédéric Couchet et Benjamin Drieu se sont beaucoup impliqués dans la réalisation de ce numéro spécial.

Volontaires : Frédéric Couchet, Benjamin Drieu.

Rencontres Mondiales du Logiciel Libre (Libre Software Meeting)
L'événement a été bien trop riche pour être résumé dans ce rapport. À notre connaissance, c'est le seul événement au monde à être dédié exclusivement au Logiciel Libre, et organisé seulement pas des bénévoles. Des centaines d'utilisateurs et de développeurs venant du monde entier y ont assisté. Comparé à des événements comme LinuxWorld, où la moitié au moins des personnes et des organisations présentes sont impliquées dans du logiciel non libre, cela fait une différence énorme. Des photos souvenir sont disponibles. L'année prochaine, l'événement sera organisé en partenariat avec la FSF France, avec l'aide technique du projet GNU.

Nous avons eu la chance de rencontrer des personnes impliquées dans des organisations dédiées au Logiciel Libre venant du monde entier.

Frédéric Couchet et Carl W. Vilbrandt ont organisé et participé à la session Loi, Economie, Politique et Logiciel Libre.

Frédéric Couchet a présenté la FSF Europe à l'audience pendant une conférence d'une heure.

Loïc Dachary a été porte-parole informel de l'AFSM pendant la réunion de l'AAUL.

Loïc Dachary a brièvement parlé de Savannah pendant la session Logiciel Libre pour les Communications.

La FSF France a participé activement à la Convention April. Jaime Villate et Ruben Leote Mendes ont aussi assisté à l'événement au nom de la future organisation Logiciel Libre (ANSOL) en cours de création au Portugal.

INJEP
L'INJEP lance des cours pour les administrations et les associations sans but lucratif en France. Ces cours sont co-financés par le gouvernement et coûtent 500F par jour. Benjamin Drieu et Jérémy Nestel ont commencé à travailler sur un cours de trois jours sur le Logiciel Libre, à un niveau d'initiation. Bien que pas encore certain, ce cours peut aboutir à un moyen bon marché d'initiation aux outils Logiciels Libres. Ce projet en est à son tout début et les volontaires sont recherchés.

Volontaires : Jeremy Nestel, Benjamin Drieu, Frédéric Couchet.

Infrastructure de l'Information

Migration de la FSF Europe

Le site Web de la FSF Europe a migré sur la machine fsffrance.org. Le but essentiel était de faciliter la maintenance du site et d'augmenter le taux de génération des pages, sans risquer de surcharger la machine gnudist.gnu.org, qui héberge déjà le site web de GNU.

Volontaires : Frédéric Couchet, Loïc Dachary

Base de données des contacts(rapport précédent)
Cette partie a été plutôt négligée et n'a pas beaucoup progressé. La situation s'est un peu clarifiée puisque Bradley M. Kuhn a expliqué en détail ce dont nous aurions besoin et a contacté Dan Kuykendall à ce sujet. Nous avons aussi découvert que le format XML Vcard a été publié récemment par le W3C, et c'est donc le format que nous adopterons en définitive.

Volontaires : Bradley M. Kuhn, Loïc Dachary.

Standards Web
Un référentiel de scripts a été créé afin que tous les répertoires des différentes machines GNU hébergeant un serveur Web puissent les utiliser. Le premier script à y entrer est un générateur de liens symboliques pour les pages HTML sous CVS.

L'amélioration des standards Web est une tâche énorme. Cependant, elle est très gratifiante car elle fournit des résultats rapidement visibles.

Une amélioration plutôt inattendue provient de la FAQ constructeurs. Les auteurs utilisent l'infrastructure technique du projet GNU pour publier leurs brouillons. Comme le format source est DocBook, nous avons eu des échanges intéressants sur les problèmes de formatage. La machine fr.fsf.org a maintenant les logiciels nécessaires pour produire les sorties provenant de sources DocBook. Comme il existe déjà un traducteur de DocBook vers texinfo, on peut maintenant écrire les documents en DocBook. Cela donne matière à réfléchir, il reste de nombreux problèmes à régler, l'un d'entre eux étant le niveau relativement immature des outils de formatage DocBook en Logiciel Libre.

Volontaires : Jaime Villate, Paul Vischer, Loïc Dachary, Richard M. Stallman, Marc-Aurèle Darche

Entrepôt audio et video
Un gros entrepôt audio et video a été créé. Son but initial est de stocker le fichier vidéo du FSF Award 2000 (1.2 Go) et 400 Mo de fichiers audio. Il y a au total 22 Go disponibles.

Volontaire : Loïc Dachary

Canal de nouvelles
Le canal de nouvelles (news) basé sur RSS est disponible sur le site FSF Europe. Olivier Berger l'a amélioré pour n'afficher que les news les plus récentes sur la page d'accueil, et toutes les archives dans le sous-répertoire news.

Elles sont maintenant diffusées quotidiennement par courriel sur les listes fsfe-newsfr-en@gnu.org et fsfe-newsfr-fr@gnu.org (resp. en anglais et en français). Cela permet aux personnes intéressées par le mouvement Logiciel Libre de se tenir au courant de l'activité de la FSF France. Pour souscrire à cette liste de diffusion, envoyez un message à fsfe-newsfr-fr-request@gnu.org avec le sujet "subscribe"

Volontaires : Olivier Berger, Loïc Dachary

Tâches administratives

Donations (rapport précédent)
Nous n'avons pas fait d'appel à donation et (quelle surprise ;-) personne n'a envoyé un centime à la FSF France durant les derniers mois. La bonne nouvelle, c'est que nous n'avons rien dépensé non plus.

Cyril Bouthors et Noémie Roche ont travaillé dur sur le problème de déduction des taxes. Les papiers ont été envoyés à l'administration et nous attendons leur réponse.

Volontaires : Olivier Berger, Raphaël Rousseau, Frédéric Couchet, Loïc Dachary, Noémie Roche, Cyril Bouthors.

Cartes de visiste
Une nouvelle série de 200 cartes de visite a été produite pour les événements futurs.

Volontaires : Frédéric Couchet

Loïc Dachary, traduction Guillaume Allègre

 
Sections
Accueil
À propos
Contact
Projets
Upstream University
Gna!
Ferme GCC
Erasure Code Patent StreamScale
Contrats
Liens
April
FSF
   contact@fsffrance.org
Copyright (C) 2003-2011, FSF France, 12 boulevard Magenta, 75010 Paris, France
La reproduction exacte et la distribution intégrale de cet article sont permises sur n'importe quel support d'archivage, pourvu que cette notice soit préservée.
Le présent site a fait l'objet d'une déclaration a la CNIL sous le numéro 1134545. Conformément à la législation française en vigueur et plus particulièrement à la loi du 6 janvier 1978 Informatique et liberté, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, d'opposition et de suppression sur ces données que vous pouvez exercer en écrivant à l'adresse de courriel suivante contact@fsffrance.org ou au siège social de l'association.
 
Updated: $Date: 2003-02-28 16:16:22 +0100 (Fri, 28 Feb 2003) $ $Author: loic $